Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2011

A l'attention du ministre de l'Education Nationale

IMGP1482.JPGMonsieur Chatel ,

je vous glisse cette petite note pour que vous cessiez de vous ridiculiser en vous réfugiant derrière des statistiques qui ne signifient rien .

Il est exact que , contrairement à votre prédécesseur qui ignorait " la règle de trois " ( pourtant au programme du CM2 ) , vous , vous maîtrisez parfaitement la technique de la division .

Mais vous ne savez pas exploiter le résultat !

En divisant le nombre d'élèves par le nombre d'enseignants , vous obtenez une moyenne rassurante : il y aurait moins de 24 élèves par classe , l'inexactitude de la réalité étant pudiquement masquée par " le contexte des disparités régionales " !

Or , le problème est LA ! Vous confondez milieu urbain et milieu rural !

Ma maîtresse a enseigné dans ces deux secteurs : en ville , régulièrement 30 élèves ! En poste en milieu rural , il est vrai qu'elle n'avait pas 20 élèves en classe . Mais , c'était une classe UNIQUE , c'est-à-dire à 4 niveaux : CE1-CE2-CM1-CM2 !

Statistiquement , cela aurait du être le bonheur ! Mais l'image d'Epinal est fausse ! Pouvez-vous imaginer le travail que cela implique d'avoir des enfants à des niveaux d'apprentissage aussi différents ?

Alors , ne vous laissez pas enfumer par ces statistiques à qui on fait dire tout et n'importe quoi ! Il serait peut-être temps pour vous de faire un stage d'observation dans une classe pour toucher du doigt la réalité et vivre le quotidien d'un enseignant , avec 20 ou 30 élèves !

Evitez aussi le couplet sur la morale à l'école ! On ne vous a pas attendu ! La classe est en effet , le premier lieu d'apprentissage de la vie en groupe et du respect des règles .

Vos conseils sont d'autant plus ridicules quand on voit la morale qui règne dans notre pays où les plus riches n'ont que des droits , et les plus pauvres , que des devoirs ! Quand on considère tous les scandales qui touchent les plus hautes sphères de l'Etat , de la Banque et du Patronat , on ne peut que conclure que ces gens-là étaient de sâcrés cancres qui n'ont pas écouté leurs maîtres de l'époque !

Autre bourde à éviter : lorsque vous proposez de calculer le salaire de l'enseignant en fonction des résultats obtenus en classe , vous oubliez le problème des enfants en difficulté . Qui voudra de ces gosses qui , en plombant les résultats du groupe vont , par la même occasion , plomber les fins de mois de l'enseignant ?

Vous n'êtes plus chez l'Oréal où le commercial qui avait vendu le plus de crème anti-rides , avait droit à une prime ! Le contexte est totalement différent !

Il serait temps de vous mettre au travail et d'apprendre votre métier de ministre ( même si ce n'est pas pour longtemps .... )

DUNE , toujours prête à partager son vécu....

Commentaires

MERCI, C'est excellent.
Dans ces quelques lignes, vous avez exprimé toute l'indignation qui est aussi la mienne.
Cette indignation est renforcée par toutes les horreurs écrites dans les commentaires de Midi Libre par certaines personnes qui tirent à boulets rouge sur les enseignants.
Ils ont droit à des insultes, provenant de parents d'élèves pour la plupart. On comprend bien en les lisant, pourquoi des enfants et des adolescents se croient autorisés à insulter à leur tour, , voire à frapper, leurs professeurs.
Vous expliquez très bien la réalité des faits qui est tout autre que celles des celle des chiffres donnés par les statistiques.
Je souhaiterais que votre lettre soit publiée dans un endroit plus visible que ce blog
Vous avez toute mon approbation,et mon soutien total

Écrit par : Geneviève Fages | 29/09/2011

MERCI, C'est excellent.
Dans ces quelques lignes, vous avez exprimé toute l'indignation qui est aussi la mienne.
Cette indignation est renforcée par toutes les horreurs écrites dans les commentaires de Midi Libre par certaines personnes qui tirent à boulets rouge sur les enseignants.
Ils ont droit à des insultes, provenant de parents d'élèves pour la plupart. On comprend bien en les lisant, pourquoi des enfants et des adolescents se croient autorisés à insulter à leur tour, , voire à frapper, leurs professeurs.
Vous expliquez très bien la réalité des faits qui est tout autre que celles des des chiffres donnés par les statistiques.
Je souhaiterais que votre lettre soit publiée dans un endroit plus visible que ce blog
Vous avez toute mon approbation,et mon soutien total

Écrit par : Geneviève Fages | 29/09/2011

MERCI, C'est excellent.
Dans ces quelques lignes, vous avez exprimé toute l'indignation qui est aussi la mienne.
Cette indignation est renforcée par toutes les horreurs écrites dans les commentaires de Midi Libre par certaines personnes qui tirent à boulets rouge sur les enseignants.
Ils ont droit à des insultes, provenant de parents d'élèves pour la plupart. On comprend bien en les lisant, pourquoi des enfants et des adolescents se croient autorisés à insulter à leur tour, , voire à frapper, leurs professeurs.
Vous expliquez très bien la réalité des faits qui est tout autre que celles des des chiffres donnés par les statistiques.
Je souhaiterais que votre lettre soit publiée dans un endroit plus visible que ce blog
Vous avez toute mon approbation,et mon soutien total

Écrit par : Geneviève Fages | 29/09/2011

Les commentaires sont fermés.