Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2009

LES ANIMAUX MALADES DE LA CHINE

cochon.jpg

cheval.jpg


On connaît maintenant le mystérieux acquéreur des têtes de rat et de lapin, adjugées 15,7 millions d'euros chacune lors de la vente Yves Saint Laurent-Pierre Bergé : il s'appelle Cai Mingchao, il est chinois... et n'a, semble-t-il, aucune intention de débourser 1 centime. C'était un geste patriotique, destiné à annuler la vente des bronzes du Palais d'été de Pékin, pillé naguère par les troupes franco-britanniques.

La Chine a déjà pu récupérer cinq des douze têtes (singe, buffle, tigre, cheval et cochon). Elle ne laissera aucun tigre de papier la priver du rat et du lapin.
boeuf1.jpg
A Paris, les animaux politiques se déchaînent. Le ministre de l'immigration, Eric Besson, a donné un méchant coup de griffe à l'eurodéputé socialiste Vincent Peillon, le qualifiant de "serpent". Ce n'était pas le moment d'envoyer des noms d'oiseaux à ce malheureux, qui venait d'avaler une grosse couleuvre : pour les élections européennes, le PS l'a désigné comme tête de liste dans la région Sud-Est, alors qu'il briguait le Nord-Ouest.

Besson est une langue de vipère. Il n'aurait pas dû accabler un homme qui venait de perdre le nord. Martine Aubry a tenté, en vain, de consoler Peillon par une caresse. Cette charmeuse de serpent ne sait pas encore jouer de la flûte.

Robert Solé (Le Monde)
tigre.jpg
singe1.jpg

Les commentaires sont fermés.